« Entre cheveux et crin ». Etude et conservation-restauration de trois coiffes chinoises du musée des Confluences de Lyon (XXème siècle) : comparaison de différents adhésifs pour la consolidation d'une résille en crin de cheval

N° : 4882 application/pdf - 19,4 Mo - 210 page(s)

Description / Résumé

Ce mémoire traite de l’étude de trois coiffes de différentes ethnies chinoises (Yao, Zhuang/Dai, Yi) originaires du Sud-Ouest de la Chine. Ces coiffes font parties de la collection privée d’Antoine De Galbert, collectionneur et fondateur de la galerie la Maison Rouge à Paris. Lors de la fermeture de celle-ci en 2018, la collection de plus de 500 coiffes est donnée aux Musée des Confluences à Lyon. Cette donation publique permet aux objets d’être étudié, restauré puis exposé au sein de l’exposition organisée par le musée en juin 2019. L’étude historique a permis de corriger certaines identifications imprécises ou erronées sans toutefois lever tous les doutes quant à la signification de ces objets. Les trois coiffes qui nous ont été confiées comportent des techniques et matériaux très variés : tissus, crin de cheval, cheveux, coquillages, papiers, métaux, bois, etc. Parmi cette variété de matériaux l’une des coiffes constituée en une résille en crin de cheval s’est démarquée par la complexité de sa mise en œuvre mais également par son mauvais état de conservation. Nous avons choisi de porter notre sujet technico-scientifique sur la comparaison de différents adhésifs dans le but de consolider cette résille. Les traitements de restaurations ont permis de stabiliser l’état des trois coiffes tout en améliorant leur aspect esthétique et leur lisibilité. L’une des coiffe a pu être montrée au publique lors de l’exposition « Le monde en tête » au Musée des Confluences.

Résumé en langue(s) étrangère(s)

This master thesis is focused on the study of three headdress from different ethnics groups (Yao, Zhuang / Dai, Yi) from South-West China. Thoses headdress are coming from the private collection of Antoine De Galbert, collector and founder of the Maison Rouge gallery in Paris. When it was closed in 2018, the collection of more than 500 headdresses were donated to the Musée des Confluences in Lyon. This public donation allows objects to be studied, restored and showed to the public in the exhibition organized by the museum in June 2019. The historical study made it possible to correct inaccurate or erroneous identifications without, however, fully revealing the meaning of these objects. The three headdresses we treat include a variety of technics and materials: fabrics, horse hair, human hair, shells, paper, metals, wood, etc. Among this variety of materials one of the headdresses made of a horsehair net has distinguished itself by its complex technic but also by its poor state of preservation. We chose to focus our technical-scientific subject on the comparison of different adhesives in order to consolidate this net. Restoration treatments have stabilized the condition of the three headdress while improving their aesthetic appearance. The horsehair headdresses could be shown to the public at the exhibition « Le monde en tête » at the Musée des Confluences.

Auteur/artistes/intervenants

Type de document

Date de publication

Localisation

Datation

Type d'intervention

Numéro de gestion de l'œuvre INP

Citer la ressource

Yala-Pierre, Delphine, "« Entre cheveux et crin ». Etude et conservation-restauration de trois coiffes chinoises du musée des Confluences de Lyon (XXème siècle) : comparaison de différents adhésifs pour la consolidation d'une résille en crin de cheval", Médiathèque numérique de l'Inp, consulté le 04 mars 2024, https://mediatheque-numerique.inp.fr/documentation-oeuvres/memoires-diplome-restaurateurs-patrimoine/entre-cheveux-crin-etude-conservation-restauration-trois-coiffes-chinoises-musee-confluences-lyon-xxeme-siecle-comparaison-differents

Type de licence

Tous droits réservés

Conditions d'utilisation

Cette ressource constitue une œuvre protégée par les lois en vigueur sur la propriété intellectuelle, dont les producteurs sont titulaires. Aucune exploitation commerciale, reproduction, représentation, utilisation, adaptation, modification, incorporation, traduction, commercialisation, partielle ou intégrale des éléments de cette ressource ne pourra en être faite sans l’accord préalable et écrit des ayants droit, à l’exception de l’utilisation pour un usage privé sous réserve des dispositions différentes voire plus restrictives du Code de la propriété intellectuelle.