sketchfab est désactivé. Autoriser le dépôt de cookies pour accéder au contenu.

Patrimoine et contrat social : Les dynamiques de construction de l’intérêt patrimonial

N° : 28797 audio/mpeg - 102,5 Mo - 1:11:10 (approx)

Description / Résumé

La notion d’intérêt « historique, artistique, archéologique, esthétique, scientifique ou technique » qui fonde la dimension patrimoniale d’un lieu, d’un objet ou d’une pratique a été construite au cours du XIXe siècle à travers des mécanismes sociaux d’une part et juridiques d’autre part. L’État a progressivement instauré et imposé un cadre normatif visant la conservation de certains biens culturels du fait de leur intérêt public, en surplomb des intérêts privés.
Au cours de ces trente dernières années, le phénomène de patrimonialisation s’est transformé sous l’effet de dynamiques initiées par la Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel de l’Unesco de 2003 et celle du Conseil de l’Europe de 2005 sur les valeurs du patrimoine culturel pour la société. Ainsi, la prise en compte des revendications de la société civile et les compétences culturelles acquises par les collectivités territoriales ont progressivement enrichi la définition de l’intérêt patrimonial. Ces intérêts patrimoniaux émergeant de communautés, détentrices de pratiques communes, de mémoire commune ou d’un attachement commun à certains espaces, objets ou pratiques ont toutefois du mal à générer un niveau de protection aussi important que l’intérêt d’art et d’histoire qui prévaut pour les biens meubles et immeubles.

INTERVENTIONS
Modération : Anne-Laure Riotte, doctorante en sciences politiques, CERSA – université Paris II Panthéon-Assas
Yolaine Coutentin, conservateur du patrimoine, cheffe du service Archives et Patrimoine de la Ville de Saint-Brieuc
Cléa Hance, post-doctorante CNRS-Institut des sciences sociales du politique, université Paris-Saclay

A PROPOS DU COLLOQUE
Pour la cinquième année consécutive, les élèves conservateurs de l’Institut national du patrimoine organisaient conjointement avec les doctorants de l’Institut des sciences sociales du politique (ISP, UMR 7220) un colloque portant sur des problématiques communes au droit et au patrimoine. Il a investi, en quatre séquences, les voies selon lesquelles le patrimoine, dans ses expressions politiques et ses mises en forme par le droit, s’arrime au concept d’intérêt général. En retour sera questionné le contenu de ce concept au prisme du patrimoine.

Citer la ressource

Hance, Cléa; Riotte, Anne-Laure; Coutentin, Yolaine, "Patrimoine et contrat social : Les dynamiques de construction de l’intérêt patrimonial", Médiathèque numérique de l'Inp, consulté le 23 avril 2024, https://mediatheque-numerique.inp.fr/rencontres-debats/patrimoine-contrat-social/patrimoine-contrat-social-dynamiques-construction-linteret-patrimonial

Type de licence

CC BY-NC-ND

Conditions d'utilisation

L'institut national du patrimoine autorise à télécharger et diffuser gratuitement ce document sans modification et dans son intégralité. Toute diffusion devra inclure le crédit suivant : CC BY-NC TITRE / AUTEUR / INP / URL

Crédit de l'image de couverture

Johannes Vermeer, La femme à la balance (détail), 1662-1663, National Gallery of Art, Washington DC / Google Arts & Culture