Recherche sur la protection des peintures sur toile par le revers

N° : 2374 application/pdf - 6,2 Mo - 148 page(s)

Description / Résumé

Le travail de fin d’études a été effectué sur une peinture du Musée de Rouen, signée et datée « Gabriel de Saint-Aubin, 1752 », peinte probablement à l’huile sur toile anciennement rentoilée. Le mauvais état de conservation du rentoilage, les problèmes de soulèvements de la couche picturale et la fragilité de la toile originale ont motivé notre intervention. La colle de peau a été utilisée pour un refixage généralisé de la couche picturale par le revers. Ce matériau déjà présent dans les éléments constitutifs de l’œuvre a été préféré à une colle synthétique ou à la cire. a consolidation du support de toile a été assurée par la reprise du rentoilage à la colle de pâte. Ces deux méthodes aqueuses ont permis une bonne résorption des déformations de la couche picturale.
Le tableau a été remis dans un format rectangulaire classique par la pose d’incrustation de toile sur certains bords sans pour autant répondre au problème de format de cette peinture qui a perdu ses bords originaux.
Le travail sur la couche picturale a consisté en l’allègement prononcé du vernis, en l’élimination des mastics et surpeints anciens et en la réintégration illusionniste après masticage des accidents, pertes de matières et incrustations de toile.
Une recherche sur la protection des peintures sur toile au revers a été menée parallèlement à ce travail.

Auteur/artistes/intervenants

Type de document

Date de publication

Numéro de gestion de l'œuvre INP

Citer la ressource

Bouchayer, Guillaume, "Recherche sur la protection des peintures sur toile par le revers", Médiathèque numérique de l'Inp, consulté le 04 mars 2024, https://mediatheque-numerique.inp.fr/documentation-oeuvres/memoires-diplome-restaurateurs-patrimoine/recherche-sur-protection-peintures-sur-toile-par-revers

Type de licence

Tous droits réservés

Conditions d'utilisation

Cette ressource constitue une œuvre protégée par les lois en vigueur sur la propriété intellectuelle, dont les producteurs sont titulaires. Aucune exploitation commerciale, reproduction, représentation, utilisation, adaptation, modification, incorporation, traduction, commercialisation, partielle ou intégrale des éléments de cette ressource ne pourra en être faite sans l’accord préalable et écrit des ayants droit, à l’exception de l’utilisation pour un usage privé sous réserve des dispositions différentes voire plus restrictives du Code de la propriété intellectuelle.