sketchfab est désactivé. Autoriser le dépôt de cookies pour accéder au contenu.

Trouble dans le patrimoine ? “Juste une mise au point…” Relire les sources, renouveler les regards

N° : 29960 video/mp4 - 1 546,1 Mo - 1280x720 - sRGB

Description / Résumé

Introduction de Simon Malivoire de Camas, élève conservateur du patrimoine, spécialité Patrimoine scientifique, technique et naturel suivi des interventions de Caroline Trémeaud, cheffe de la Cellule archéologique des Ardennes sur "L'archéologie du genre, de l'approche théorique à son application concrète", de Gabriel Bey, chercheur(euse) et artiste sur le thème "Épistémologie et méthodologie de la reconnaissance de la transitude médiévale dans les sources visuelles : le cas du pape Jean VIII" puis d'Ali Akbari, chef de projet exposition, Muséum d’histoire naturelle de Toulouse, sur le thème "Histoire naturelle, vers un discours scientifique inclusif ?".

La journée d'études "Trouble dans le patrimoine ? Héritages LGBTQIA+ et narrations queer : quel rôle pour les institutions patrimoniales ?" était organisée le 30 avril 2024 par l'association des élèves conservatrices et conservateurs stagiaires du patrimoine.

Type de document

Date de captation

Citer la ressource

Malivoire de Camas, Simon; Trémeaud, Caroline; Bey, Gabriel, "Trouble dans le patrimoine ? “Juste une mise au point…” Relire les sources, renouveler les regards", Médiathèque numérique de l'Inp, 30 avril 2024 (consulté le 25 juillet 2024), https://mediatheque-numerique.inp.fr/rencontres-debats/trouble-dans-patrimoine/trouble-dans-patrimoine-juste-mise-au-point-relire-sources-renouveler-regards

Type de licence

Tous droits réservés

Conditions d'utilisation

Cette ressource constitue une œuvre protégée par les lois en vigueur sur la propriété intellectuelle, dont les producteurs sont titulaires. Aucune exploitation commerciale, reproduction, représentation, utilisation, adaptation, modification, incorporation, traduction, commercialisation, partielle ou intégrale des éléments de cette ressource ne pourra en être faite sans l’accord préalable et écrit des ayants droit, à l’exception de l’utilisation pour un usage privé sous réserve des dispositions différentes voire plus restrictives du Code de la propriété intellectuelle.