sketchfab est désactivé. Autoriser le dépôt de cookies pour accéder au contenu.

Les Heures de Frédéric III d'Aragon

N° : 538 video/mp4 - 11,8 Mo - 450x360 - sRGB

Description / Résumé

Un chef d'oeuvre franco-italien enluminé en Touraine
Entretiens de Maxence Hermant, conservateur au département des manuscrits, service médiéval, BnF et Gennaro Toscano, directeur de la recherche et des relations scientifiques, Inp Les trésors du patrimoine écrit / Les documents de la Bibliothèque nationale de France - des Archives nationales à la loupe.
Partenariat entre l'Institut national du patrimoine et Connaissance des arts. L'Inp, la BnF et les Archives nationales organisent chaque année un cycle de conférences consacrés aux trésors du patrimoine écrit. Conservateurs, historiens de l'art, spécialistes des textes et restaurateurs partagent avec les étudiants, amateurs et curieux leur savoir et leur passion autour de manuscrits et de documents originaux, qui sont exceptionnellement sortis des réserves de la BnF et des magasins des Archives nationales.

Le traité de Grenade signé entre Louis XII et Ferdinand le Catholique en 1500 prévoyait l’annexion de l’Italie méridionale à la France et celle de la Sicile à l’Espagne. En août 1501, le dernier des rois d’Aragon de Naples, Frédéric, fut déposé par les forces françaises et contraint de quitter son royaume. Il partit pour l’exil en France le 6 septembre 1501. Nommé comte du Maine et doté d’une pension par le roi de France, Frédéric d’Aragon s’installa au château du Plessis avec son importante collection d’art et quelques centaines de volumes de l’ancienne librairie royale. Il mourut le 9 novembre 1504.

Quelques scribes et un enlumineur l’avaient accompagné aussi en Touraine. Parmi eux, l’enlumineur Jean Todeschino, célébré pour ses talents comme un artiste singulier. Celui-ci participa alors à la décoration des Heures de Frédéric d’Aragon, œuvre pour laquelle il travailla en collaboration avec le peintre tourangeau Jean Bourdichon et son atelier.

Ecrit en humanistique par une main vraisemblablement italienne, ce précieux livre d’heures présente soixante-quatre scènes peintes par Bourdichon sur des feuillets indépendants qui ont été collés ensuite dans les espaces prévus dans le manuscrit. Ces scènes présentent de riches encadrements décoratifs peints par Todeschino et par un membre de l’atelier de Bourdichon qui suit les modèles du maître italien. Ce volume fut donc peint en Touraine entre 1501 et 1504, année de la mort du commanditaire. Il s’agit d’un travail de collaboration entre un artiste italien et l’atelier tourangeau de Bourdichon.

Les riches encadrements du manuscrit, formés de pilastres, de candélabres, de monstres et de pierres précieuses, montrent un foisonnant répertoire à l’antique d’origine italienne. En vue d’un improbable retour dans son royaume napolitain, Frédéric d’Aragon avait fait appel à deux artistes différents pour accélérer les temps de réalisation de son livre d’heures. Il avait pu apprécier les qualités du grand peintre tourangeau grâce à ses relations privilégiées avec la cour de France. Jean Bourdichon était à l’époque l’un des artistes les plus prisés par le roi de France et son entourage. Par ailleurs, en 1491, Bourdichon avait peint un portrait de Charlotte, fille du roi Frédéric et de sa première épouse, Anne de Savoie.

Les riches manuscrits de l’ancienne librairie royale de Naples transférés en France par le monarque aragonais ainsi que l’activité en Touraine de Joan Todeschino ont laissé une empreinte profonde dans l’atelier de Bourdichon au début du XVIe siècle et ont servi de modèles à d’autres artistes travaillant dans la région.

Auteur/artistes/intervenants

Type de document

Producteur(s) externe(s)

Réalisateur

Date de captation

Citer la ressource

Hermant, Maxence ; Toscano, Gennaro, "Les Heures de Frédéric III d'Aragon", Médiathèque numérique de l'Inp, 04 mai 2010 (consulté le 25 juillet 2024), https://mediatheque-numerique.inp.fr/rencontres-debats/tresors-patrimoine-ecrit/heures-frederic-iii-daragon

Type de licence

CC BY-NC

Conditions d'utilisation

L'institut national du patrimoine autorise l’exploitation de ce document à des fins non commerciales, ainsi que la création d’œuvres dérivées, à condition qu’elles soient distribuées sous une licence identique à celle qui régit l’œuvre originale.

Crédit de l'image de couverture

Inp - Tous droits réservés