sketchfab est désactivé. Autoriser le dépôt de cookies pour accéder au contenu.

Les actes concernant Molière chez les notaires de Paris

N° : 496 video/mp4 - 11,2 Mo - 320x240 - sRGB

Description / Résumé

Entretiens de Marie-Françoise Limon-Bonnet, conservateur en chef aux Archives nationales, et Georges Forestier, professeur à l'université Paris IV-Sorbonne, directeur du Centre de recherches sur la langue et la littérature françaises des XVIIe et XVIIIe. Les trésors du patrimoine écrit / Les documents de la Bibliothèque nationale de France - des Archives nationales à la loupe. Partenariat entre l'Institut national du patrimoine et Connaissance des arts. L'Inp, la BnF et les Archives nationales organisent chaque année un cycle de conférences consacrés aux trésors du patrimoine écrit. Conservateurs, historiens de l'art, spécialistes des textes et restaurateurs partagent avec les étudiants, amateurs et curieux leur savoir et leur passion autour de manuscrits et de documents originaux, qui sont exceptionnellement sortis des réserves de la BnF et des magasins des Archives nationales.

Il ne reste aucun manuscrit des pièces de Molière. Certains en ont tiré argument pour retirer à cette gloire nationale la paternité de son œuvre théâtrale ! Pourtant, bourgeois de Paris, enfant de la capitale, fils, petit-fils et arrière-petit-fils de marchands de la ville, Molière a laissé, comme tel, bien des traces de sa vie, de ses fortunes et infortunes, patrimoniales ou professionnelles chez les hommes du contrat que sont les notaires de Paris.

Autour de quelques actes remarquables, propres à piquer la curiosité de tout amateur de Molière, Marie-Françoise Limon-Bonnet, conservateur aux Archives nationales, et Georges Forestier, professeur à l’université de Paris IV-Sorbonne, directeur du Centre de recherches sur la langue et la littérature françaises des XVIIe et XVIIIe siècles, se proposent de rappeler dans quelle mesure la recherche moliéresque s’est appuyée au cours du siècle écoulé sur ces témoignages dictés par les seules nécessités de la précaution juridique.

De contrats de mariage en inventaires après décès, de baux de location des salles où jouer ses pièces en contrats d’engagement ou de société, ces actes ont permis de renouer les fils de l’histoire familiale, sociale et artistique de Molière et de ses proches. Sous la plume du notaire, la famille Poquelin et ses alliées – les familles Mazuel, Asselin, Cressé –, les comédiens de l’Illustre Théâtre, les membres de la famille Béjart, le peintre Mignard ou le musicien Lully entourent Molière ; et s’il ne faut jamais se lasser de solliciter l’œuvre de l’écrivain, la connaissance de l’homme a beaucoup progressé lorsque fut possible un aller et retour entre l’œuvre et les sources parallèles que l’homme avait pu laisser. Toutes, au-delà de l’apparente froideur de l’écrit juridique, rendent plus humain encore « de tous les humains, l’humain le plus humain ».

Type de document

Producteur(s) externe(s)

Réalisateur

Date de captation

Mots-clés

Citer la ressource

"Les actes concernant Molière chez les notaires de Paris", Médiathèque numérique de l'Inp, 26 janvier 2010 (consulté le 25 juillet 2024), https://mediatheque-numerique.inp.fr/rencontres-debats/tresors-patrimoine-ecrit/actes-concernant-moliere-chez-notaires-paris

Type de licence

CC BY-NC

Conditions d'utilisation

L'institut national du patrimoine autorise l’exploitation de ce document à des fins non commerciales, ainsi que la création d’œuvres dérivées, à condition qu’elles soient distribuées sous une licence identique à celle qui régit l’œuvre originale.

Crédit de l'image de couverture

Inp - Tous droits réservés