sketchfab est désactivé. Autoriser le dépôt de cookies pour accéder au contenu.

Exposer les objets sensibles : Censure et autocensure des musées et institutions culturelles

Thématique:
N° : 29996 video/mp4 - 6 401 Mo - 1280x720 - sRGB

Description / Résumé

Table-ronde animée par Cécile Debray, présidente du musée national Picasso-Paris, avec la participation de : Mathieu Boncour, directeur de la communication et de la RSE, Palais de Tokyo, Paris, François Quintin, directeur de la Collection Lambert, Avignon, Véronique Carpiaux, directrice du musée Félicien-Rops, Namur, Belgique.

Il s’agit de penser le rapport entre l’institution muséale et les sensibilités qui s’expriment dans la société civile. Que peuvent et que doivent faire les institutions culturelles face à la manière dont leurs expositions sont perçues par le public ? Comment réagir face aux demandes de censure, peut-on les anticiper, comment les traiter ?

Le colloque "Exposer les objets sensibles" était organisé par l’École du Louvre, l’Institut national du patrimoine, la Maison du dessin de presse et le Musée-mémorial du terrorisme les 22 et 23 avril 2024 à Paris.

Ce colloque présentait au public un échange sous forme de tables rondes entre professionnels des musées et institutions culturelles français et européens sur la question de l’exposition des objets sensibles aujourd’hui.

Type de document

Institution(s) prêteuse(s) / Institution(s) partenaire(s)

Date de captation

Citer la ressource

Boncour, Mathieu; Quintin, François; Debray, Cécile; Carpiaux, Véronique, "Exposer les objets sensibles : Censure et autocensure des musées et institutions culturelles ", Médiathèque numérique de l'Inp, 22 avril 2024 (consulté le 25 juillet 2024), https://mediatheque-numerique.inp.fr/rencontres-debats/ce-quexposer-veut-dire/exposer-objets-sensibles/exposer-objets-sensibles-censure-autocensure-musees-institutions-culturelles

Type de licence

Tous droits réservés

Conditions d'utilisation

Cette ressource constitue une œuvre protégée par les lois en vigueur sur la propriété intellectuelle, dont les producteurs sont titulaires. Aucune exploitation commerciale, reproduction, représentation, utilisation, adaptation, modification, incorporation, traduction, commercialisation, partielle ou intégrale des éléments de cette ressource ne pourra en être faite sans l’accord préalable et écrit des ayants droit, à l’exception de l’utilisation pour un usage privé sous réserve des dispositions différentes voire plus restrictives du Code de la propriété intellectuelle.