sketchfab est désactivé. Autoriser le dépôt de cookies pour accéder au contenu.

Gaza, archéologie et patrimoine : enjeux humanitaires et citoyens

N° : 25129 video/mp4 - 7 639,5 Mo - 1920x1080 - sRGB

Description / Résumé

Mener un programme humanitaire et citoyen en lien avec l’archéologie et le patrimoine dans la Bande de Gaza paraît une folie, une utopie. Vue avec un regard extérieur, sûrement, si l’on s’en tient à l’environnement géopolitique local et aux faits relatés par les médias.
Cependant, à partir de 2017, l’ONG Première urgence internationale met en place le programme Intiqal sur les sites archéologiques de l’église byzantine à Jabalyah et du monastère de Saint Hilarion à Tell Umm el-‘Amr. Cette initiative implique les universités et les acteurs de la société civile locale. Elle offre aux jeunes la possibilité d’être une force positive qui s’appuie sur la protection du patrimoine culturel et le développement socio-économique de leur communauté. Aujourd’hui, une quarantaine de jeunes - filles et garçons - encadrés par des formateurs et scientifiques de l’Ecole biblique et archéologique française de Jérusalem œuvrent tous les jours à pérenniser le patrimoine commun.

Conférence de René Elter, archéologue, animée par Ariane Thomas, directrice de département des antiquités orientales du Louvre

René Elter est archéologue et chercheur associé à l’Ecole biblique et archéologique française de Jérusalem (2001), à l’Université de Lorraine (2007) et à l’Institut français du Proche Orient (2011). Il dirige depuis 2001 la mission archéologique de Tell Umm el-‘Amr (Bande de Gaza) et plus particulièrement les travaux scientifiques et de restauration du monastère de Saint Hilarion. Dans le cadre du programme Intiqal 2030, développé par l’ONG Première Urgence Internationale, il suit aujourd’hui les projets de formations aux métiers du patrimoine, d’études scientifiques, de préservation et de mise en valeur des vestiges archéologiques de la Bande Gaza.

Ariane Thomas est directrice du département des Antiquités orientales du musée du Louvre. Ariane Thomas est conservateur du patrimoine et docteur en histoire de l’art et archéologie, diplômée de La Sorbonne, de l’Ecole du Louvre et de l’Institut national du patrimoine. Elle a été conseillère pour les musées de la Direction régionale des affaires culturelles d’Île-de-France et était en charge, depuis 2011, des collections mésopotamiennes au musée du Louvre. Après avoir assuré le commissariat de l’exposition « L’histoire commence en Mésopotamie » en 2016 au Louvre-Lens, elle fut l’une des commissaires de l’exposition « Musiques ! Echos de l’Antiquité » présentée en 2017 au Louvre-Lens, puis en 2018 à la Fondation La Caixa à Madrid et à Barcelone. Elle a également piloté la conception d’une visite virtuelle du site assyrien de Khorsabad. Soucieuse de partager son savoir, elle a publié de nombreux articles dont certains à destination du grand public.

Ariane Thomas a par ailleurs participé à des fouilles archéologiques en Irak, en Arabie saoudite et en Ouzbékistan. Elle est membre de l’équipe Digitorient du Collège de France (CNRS, UMR 7192), et s’est particulièrement investie auprès des équipes du musée de Mossoul en vue de la réhabilitation du musée, gravement endommagé lors de l’occupation de la ville par l’État islamique, dans le cadre d’un programme international soutenu par l’Alliance internationale pour la protection du patrimoine dans les zones en conflit (ALIPH).
Elle enseigne depuis de nombreuses années à l’Ecole du Louvre, à l’Institut national du patrimoine et dans plusieurs universités en France et à l’étranger.

Auteur/artistes/intervenants

Direction scientifique ou pédagogique

Type de document

Institution(s) prêteuse(s) / Institution(s) partenaire(s)

Date de captation

Citer la ressource

Elter, René ; Thomas, Ariane, "Gaza, archéologie et patrimoine : enjeux humanitaires et citoyens", Médiathèque numérique de l'Inp, consulté le 21 février 2024, https://mediatheque-numerique.inp.fr/rencontres-debats/larcheologie-dans-cite/gaza-archeologie-patrimoine-enjeux-humanitaires-citoyens

Type de licence

CC BY-NC-ND

Conditions d'utilisation

L'institut national du patrimoine autorise à télécharger et diffuser gratuitement ce document sans modification et dans son intégralité. Toute diffusion devra inclure le crédit suivant : CC BY-NC TITRE / AUTEUR / INP / URL