sketchfab est désactivé. Autoriser le dépôt de cookies pour accéder au contenu.

Une politique de diffusion dans les régions : l’exemple de la région Rhône-Alpes

Thématique:
N° : 18634 audio/mpeg - 26,5 Mo - 0:27:39 (approx)

Description / Résumé

Intervention d' Isabelle Arnaud-Descours, direction de la culture, Région Rhône-Alpes.
L'institut national du patrimoine et le Centre de recherche du château de Versailles proposaient le 7 octobre 2010, dans le cadre du cycle des " Rencontres européennes du patrimoine ", un colloque sur le thème : " Exposer l'art contemporain dans les monuments historiques ".

Daniel Buren au Palais Royal, Jeff Koons, Xavier Veilhan ou Takashi Murakami au château de Versailles, François Morellet ou Cy Twombly au Louvre, la confrontation entre les oeuvres contemporaines et les monuments anciens, chargés d’histoire, soulève parfois un vif débat. Pourtant ces lieux historiques ont évolué au fil des siècles. Aujourd'hui, les expositions d’art contemporain dans des monuments historiques rencontrent un grand succès auprès d’un public curieux et sont de plus en plus nombreuses.

A travers des exemples concrets, cette journée d’études organisé par l'Institut national du patrimoine et le Centre de recherche du château de Versailles abordait la question des publics et des contraintes liées aux lieux, auxquelles doivent faire face les artistes et les professionnels du patrimoine. Elle a eu lieu le 7 octobre 2010 à l'Institut national du patrimoine.

Auteur/artistes/intervenants

Type de document

Institution(s) prêteuse(s) / Institution(s) partenaire(s)

Date de captation

Citer la ressource

Arnaud-Descours, Isabelle, "Une politique de diffusion dans les régions : l’exemple de la région Rhône-Alpes", Médiathèque numérique de l'Inp, consulté le 19 juin 2024, https://mediatheque-numerique.inp.fr/rencontres-debats/exposer-lart-contemporain-dans-monuments-historiques/politique-diffusion-dans-regions-lexemple-region-rhone-alpes

Type de licence

CC BY-NC

Conditions d'utilisation

L'institut national du patrimoine autorise l’exploitation de ce document à des fins non commerciales, ainsi que la création d’œuvres dérivées, à condition qu’elles soient distribuées sous une licence identique à celle qui régit l’œuvre originale.