sketchfab est désactivé. Autoriser le dépôt de cookies pour accéder au contenu.

Expositions et territoires : programmation d’une exposition en région. Bordeaux, passé augmenté : permanences et mutations des espaces publics

N° : 793 audio/mpeg - 20,4 Mo - 0:21:17 (approx)

Description / Résumé

Intervention de Marion Belleville, chargée de médiation culturelle et régie du site, Bordeaux, Patrimoine Mondial, Centre d’interprétation de l’architecture et du patrimoine (CIAP)

Une exposition de photos anciennes grand format a été présentée du 12 juin au 20 septembre 2015, au centre d’interprétation Bordeaux patrimoine mondial (place de la Bourse).

À l’heure des grands chantiers d’aménagement qui redessinent le paysage urbain de Bordeaux, cette exposition proposait une immersion en 3D dans la ville de la fin du XIXe siècle et du début du XXe siècle, à travers une sélection de photographies issues des fonds municipaux. Ces quelques fenêtres ouvertes sur le passé invitaient à réfléchir sur les permanences et les mutations de ces espaces publics.

Trois tableaux en « passé augmenté » ont été également accrochés au musée des Beaux-Arts, au musée d'Aquitaine et au musée des Arts décoratifs et du design.

« Le passé augmenté » était une application de réalité augmentée qui permet d'explorer en 3D des photographies anciennes.
Un logiciel développé spécialement, additionné à un travail de reconstitution documentaire et graphique, ont permis de révéler des informations cachées des photographies anciennes : la dimension de la profondeur. Grâce à cette application « Le passé augmenté », il suffisait de viser les photographies avec un smartphone ou une tablette pour avancer, se déplacer dans l’image et retrouver l’ambiance de l’époque, découvrir des points remarquables de l’image ou des anecdotes historiques.

L'exposition « Bordeaux passé augmenté. Permanences et mutations des espaces publics » a été le fruit d'une collaboration entre le centre d'interprétation Bordeaux patrimoine mondial, le studio de création en design interactif 2roqs et les Archives municipales de Bordeaux.

« Le passé augmenté » a bénéficié du soutien du ministère de la Culture et de la Communication dans le cadre de l'appel à projets « Services numériques culturels innovants 2014 ».

A propos de l’édition du colloque « Ce qu’exposer veut dire – édition n°4 » proposée en 2016.

Placée sous la direction de Philippe Dagen, cette rencontre avait pour ambition de présenter les différentes problématiques qu’implique le projet d’exposition depuis sa conception jusqu’à son ouverture au public, à travers l’exemple de manifestations emblématiques de l’année 2015.


Expositions d’art contemporain, d’intérêt national, mais aussi dans un grand musée de région ou encore commémoratives, chaque exemple était l’occasion de faire intervenir les différents acteurs qui ont travaillé à l’élaboration de ces manifestations artistiques ou scientifiques et d’aborder des thématiques aussi diverses que l’installation des œuvres, le constat d’état, la scénographie, la mise en lumière, la médiation, le travail autour de la mémoire ainsi que les partenariats et les contraintes matérielles et budgétaires.

Citer la ressource

Belleville, Marion, "Expositions et territoires : programmation d’une exposition en région. Bordeaux, passé augmenté : permanences et mutations des espaces publics", Médiathèque numérique de l'Inp, consulté le 23 avril 2024, https://mediatheque-numerique.inp.fr/rencontres-debats/ce-quexposer-veut-dire/ce-quexposer-veut-dire-2016/expositions-territoires-programmation-dune-exposition-en-region-bordeaux-passe-augmente-permanences-mutations-espaces-publics

Type de licence

CC BY-NC

Conditions d'utilisation

L'institut national du patrimoine autorise l’exploitation de ce document à des fins non commerciales, ainsi que la création d’œuvres dérivées, à condition qu’elles soient distribuées sous une licence identique à celle qui régit l’œuvre originale.

Crédit de l'image de couverture

Affiche de l'exposition - Tous droits réservés