sketchfab est désactivé. Autoriser le dépôt de cookies pour accéder au contenu.

Exposer et commémorer : Saint Louis et Saint Germain en Laye, portraits de famille au musée d'Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye

N° : 1315 audio/mpeg - 32,3 Mo - 0:33:36 (approx)

Description / Résumé

Intervention d'Alain Villes, conservateur en chef du patrimoine chargé des collections du néolithique et de l'âge du bronze, musée d’Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Lay pour l'exposition organisée dans le cadre des commémorations nationales du 800e anniversaire de la naissance de Louis IX (Saint Louis), du 10 avril au 26 août 2014.

Le 25 avril 1214, le futur roi Louis IX naît à Poissy. Appelé à gouverner un royaume façonné par les Capétiens, Louis IX emploie son règne à asseoir son autorité face aux grands féodaux et aux royaumes voisins. Instigateur de deux croisades, son règne a façonné un mythe et une légende, renforcés par sa canonisation en 1297.

En dehors du Palais de la Cité à Paris, le château de Saint-Germain-en-Laye est l’une des trois résidences les plus visitées par le roi durant son règne. Outre l’administration de l’État royal lorsqu’il y réside, c’est à Saint-Germain-en-Laye qu’il prépare en grande partie la croisade au cours de laquelle il perdra la vie en 1270.
Édifiée à son initiative, la chapelle palatine du château illustre parfaitement l’idéal propre au« style de la cour » ou « gothique du temps de saint Louis ». Construite entre 1234 et 1238, elle appartient au tout début du gothique rayonnant, qui tend à transformer le bâtiment en cage de verre. Telle qu’elle est restituée aujourd’hui, la chapelle palatine est un fac-similé du XIIIe siècle d’une fiabilité parfaite, résultat d’une approche archéologique approfondie par Eugène Millet, l’architecte de la restauration du château à la fin du XIXe siècle.

Cette exposition à caractère historique vise à proposer une interprétation nouvelle des sept têtes sculptées placées au moment de son achèvement, en 1238, comme clefs de voûtes de la chapelle. La famille de Louis IX est disposée, en portraits réalistes, par ordre de préséance face au roi.

Grâce au drone utilisé par l'artiste Jérémie Lippmann pour la réalisation d'un film, vous pourrez découvrir pour la première fois les sept têtes de la famille Saint Louis.

A propos de l’édition du colloque « Ce qu’exposer veut dire – édition n°3 » proposée en 2015
Placée sous la direction de Philippe Dagen, la rencontre, ouverte au plus large public et destinée aussi aux élèves conservateurs en formation, avait pour ambition de présenter les différentes problématiques qu’implique le projet d’exposition depuis sa conception jusqu’à son ouverture au public, à travers l’exemple de manifestations emblématiques de l’année 2014.
Expositions d’archives, d’art contemporain, mais aussi expositions dans les monuments historiques, chaque exemple a été l’occasion de faire intervenir les différents acteurs qui travaillent à l’élaboration de ces manifestations artistiques ou scientifiques et d’aborder des thématiques aussi diverses que l’édition du catalogue, le mécénat, le public et la médiation, la conservation préventive, le transport et l’installation des oeuvres ainsi que la scénographie.

Auteur/artistes/intervenants

Direction scientifique ou pédagogique

Type de document

Date de captation

Citer la ressource

Villes, Alain, "Exposer et commémorer : Saint Louis et Saint Germain en Laye, portraits de famille au musée d'Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye", Médiathèque numérique de l'Inp, consulté le 20 juin 2024, https://mediatheque-numerique.inp.fr/rencontres-debats/ce-quexposer-veut-dire/ce-quexposer-veut-dire-2015/exposer-commemorer-saint-louis-saint-germain-en-laye-portraits-famille-au-musee-darcheologie-nationale-domaine-national-saint

Type de licence

CC BY-NC

Conditions d'utilisation

L'institut national du patrimoine autorise l’exploitation de ce document à des fins non commerciales, ainsi que la création d’œuvres dérivées, à condition qu’elles soient distribuées sous une licence identique à celle qui régit l’œuvre originale.

Crédit de l'image de couverture

Affiche de l'exposition - Tous droits réservés