« L'arlésienne révélée. » Etude et conservation-restauration d'un droulet à falbalas imprimé et d'une jupe assortie (XVIIIe siècle), Paris, Musée des arts décoratifs) : l'impression de mordant de fer : recherche d'un traitement désacidifiant et inhibiteu…

N° : 3313 application/pdf - 39,5 Mo - 364 page(s)

Description / Résumé

Résumé : Ce mémoire est consacré à l’étude et à la conservation-restauration d’une robe en toile de coton imprimée confectionnée entre 1785 et 1789 et conservée dans les collections du Musée des arts décoratifs de Paris. Elle est composée de deux éléments : une jupe, et un manteau, dont la coupe caractéristique a permis de l’identifier comme étant un droulet arlésien. La toile imprimée présente un grand nombre d’altérations, toutes localisées au niveau des motifs imprimés en brun. Dans ces zones, le tissu est cassant et lacunaire. Elles ont été entraînées par la dégradation du mordant de fer employé pour fixer les colorants d’impression à la toile et qui, en présence d’une humidité non contrôlée, s’est corrodé. L’étude technico-scientifique s’appuie sur les recherches effectuées sur les documents graphiques dégradés par des encres ferrogalliques. Elle vise à mettre au point un traitement inhibiteur de corrosion et désacidifiant, afin de ralentir la propagation des altérations. Les traitements de conservation-restauration entrepris ont eu pour but de restituer à la robe sa solidité structurelle, tout en assurant une meilleure lisibilité du décor. Pour cela, une double consolidation, qui allie une crêpeline adhésive et une toile de coton, toutes deux imprimées aux motifs des lacunes, a été entreprise. L’objectif est de pouvoir à terme présenter la robe en trois dimensions, en restituant sa silhouette d’origine, grâce à un mannequinage adapté.

Résumé en langue(s) étrangère(s)

Abstract : This thesis es dedicated to the study and conservation of a late eighteenth century printed cotton dress, belonging to the Musée des arts décoratifs. The dress is made of two pieces: a petticoat and an open gown, whose cut is highly unusual. It was identified as a “droulet”, from Arles. The cotton fabric is scattered with many degradations, all located in areas where a brown colour was printed. There, the fabric is brittle and display many holes. These alterations result from the ageing of the iron mordant used to fix the colours on the cotton fibres. As the dress was kept in an uncontrolled atmosphere, the modant corroded. The scientific study was based on treatment options available for papers degraded by iron gall inks. The aim is to provide a treatment inhibiting both corrosion and acidification of cellulose based fabrics, in order to slow down the alterations progress. Conservation treatments were intended to enhance the dress’ mechanical properties, as well as provide a better understanding of its décor. They included a double consolidation: first an adhesive crepeline was added to the back of the fabric, then a cotton plain weave was stitched as a secondary support to the back of each damaged area. Both fabrics were printed with a custom-made silkscreen according to the size and shape of every hole. The dress is to be displayed in three-dimensions, on a fitted mannequin, to recreate its original historical appearance.

Auteur/artistes/intervenants

Direction scientifique ou pédagogique

Type de document

Institution(s) prêteuse(s) / Institution(s) partenaire(s)

Date de publication

Localisation

Datation

Type d'intervention

Numéro de gestion de l'œuvre INP

Citer la ressource

Grenier, Bathilde, "« L'arlésienne révélée. » Etude et conservation-restauration d'un droulet à falbalas imprimé et d'une jupe assortie (XVIIIe siècle), Paris, Musée des arts décoratifs) : l'impression de mordant de fer : recherche d'un traitement désacidifiant et inhibiteu…", Médiathèque numérique de l'Inp, consulté le 25 avril 2024, https://mediatheque-numerique.inp.fr/documentation-oeuvres/memoires-diplome-restaurateurs-patrimoine/larlesienne-revelee-etude-conservation-restauration-dun-droulet-falbalas-imprime-dune-jupe-assortie-xviiie-siecle-paris-musee-arts

Type de licence

Tous droits réservés

Conditions d'utilisation

Cette ressource constitue une œuvre protégée par les lois en vigueur sur la propriété intellectuelle, dont les producteurs sont titulaires. Aucune exploitation commerciale, reproduction, représentation, utilisation, adaptation, modification, incorporation, traduction, commercialisation, partielle ou intégrale des éléments de cette ressource ne pourra en être faite sans l’accord préalable et écrit des ayants droit, à l’exception de l’utilisation pour un usage privé sous réserve des dispositions différentes voire plus restrictives du Code de la propriété intellectuelle.