Etude et restauration d'un spécimen naturalisé et d'un squelette de lémuriens du Muséum national d'Histoire naturelle (MNHN) : étude et mise en place d'un dispositif de protection contre l'arsenic à  l'usage des restaurateurs

N° : 4030 application/pdf - 19,7 Mo - 270 page(s)

Description / Résumé

Nous avons consacré notre année de diplôme à  l'étude et à  la restauration de deux objets d'Histoire naturelle : un spécimen naturalisé et un squelette de lémuriens provenant du Muséum national d'Histoire naturelle (Paris). Sachant que l'arsenic fut couramment utilisé par les taxidermistes au cours du 19e siècle, nous avons d'abord évalué la toxicité des spécimens. Il est apparu que seul l'animal naturalisé représentait un risque d'exposition à  l'arsenic. Nous avons alors conçu et mis en place un dispositif (confinement, cabine aspirante, suivi médical, etc.) qui nous a permis de restaurer le spécimen contaminé sans risque. La double destination scientifique et muséale des spécimens a guidé nos choix de restauration. Le spécimen naturalisé, important du point de vue scientifique, a subit des interventions peu intrusives (dépoussiérage par aspiration, stabilisation et comblement des fentes et des lacunes). Le squelette, plus adapté à  l'exposition, a été nettoyé et les lacunes ont été complétées.
 

Auteur/artistes/intervenants

Type de document

Date de publication

Citer la ressource

Beaulieu, Marie de, "Etude et restauration d'un spécimen naturalisé et d'un squelette de lémuriens du Muséum national d'Histoire naturelle (MNHN) : étude et mise en place d'un dispositif de protection contre l'arsenic à  l'usage des restaurateurs", Médiathèque numérique de l'Inp, consulté le 25 avril 2024, https://mediatheque-numerique.inp.fr/documentation-oeuvres/memoires-diplome-restaurateurs-patrimoine/etude-restauration-dun-specimen-naturalise-dun-squelette-lemuriens-museum-national-dhistoire-naturelle-mnhn-etude-mise-en-place-dun

Type de licence

Tous droits réservés

Conditions d'utilisation

Cette ressource constitue une œuvre protégée par les lois en vigueur sur la propriété intellectuelle, dont les producteurs sont titulaires. Aucune exploitation commerciale, reproduction, représentation, utilisation, adaptation, modification, incorporation, traduction, commercialisation, partielle ou intégrale des éléments de cette ressource ne pourra en être faite sans l’accord préalable et écrit des ayants droit, à l’exception de l’utilisation pour un usage privé sous réserve des dispositions différentes voire plus restrictives du Code de la propriété intellectuelle.