Combler le vide entre ses mains. Étude et conservation-restauration d'un vase "zhi" chinois en alliage cuivre-plomb (XVIIe - XVIIIe siècle, Paris, musée Cernuschi), étude comparative des résistances mécaniques de deux résines acryliques Paraloid® chargée…

N° : 28597 application/pdf - 17,1 Mo - 231 page(s)

Description / Résumé

Le vase couvert étudié dans ce mémoire est en alliage de cupro-plomb et possède un décor d’empreintes de mains et de motifs célestes dorés. Il a été fabriqué au XVIIe ou XVIIIe siècle en Chine et témoigne des productions de style archaïsant qui s’inspirent des bronzes chinois antiques. Ce vase fait partie de l’ensemble d’objets acquis par Henri Cernuschi lors de son voyage en Asie en 1871-1872 et demeure aujourd’hui conservé dans les réserves du musée Cernuschi de Paris. Le réseau de fissurations qui le traverse a été anciennement restauré à plusieurs reprises. L’état altéré des anciens comblements menace la stabilité structurelle de l’objet et constitue une source de confusion pour l’observateur qui peut les prendre pour un élément du décor archaïsant. Le traitement partiel de ces comblements défectueux a permis de dégager les fissures les plus préoccupantes. Le sujet du protocole technico-scientifique est issu de la problématique du nouveau collage de ces fissures, qui se doit d’être mécaniquement résistant, réversible et le plus esthétique possible. Le protocole a entrepris de comparer la résistance à la rupture de deux résines acryliques Paraloid®, le B44 et le B48-N, pour la consolidation des fissures par infiltration à niveau. Le B44 à 30%m a été choisi pour le collage qui a été suivi d’une réintégration colorée améliorant la lisibilité du décor.

Résumé en langue(s) étrangère(s)

The lidded vase studied in this thesis is made from a copper-lead alloy embellished with two gilded hands and celestial motifs. It was made in the 17th or 18th century in China and belongs to a wider production of archaistic style vases inspired by ancient Chinese bronzes. This vase has been bought by Henri Cernuschi during his trip to Asia in 1871-1872 and is now preserved in the Cernuschi museum’s storage rooms in Paris. The various cracks spread on the vase have been formerly treated. But the altered state of these older fillings puts the vase’s stability at risk and can be a source of confusion for the public who may mistake them for elements of the archaistic decor. The partial disposal of these defective fillings allowed to free the most alarming ones from the older materials. The scientific protocol’s subject was chosen according to the issue of the new bonding of the cracks, which has to be mechanically resistant, reversible, and as discreet as possible. The protocole compares the mechanic resistance to rupture of two acrylic resins, Paraloid® B44 and B48-N, for the consolidation of the cracks by infiltration. B44 at 30%w was used for the bonding, followed by an inpainting for a better comprehension of the decor.

Auteur/artistes/intervenants

Direction scientifique ou pédagogique

Type de document

Institution(s) prêteuse(s) / Institution(s) partenaire(s)

Date de publication

Localisation

Type d'intervention

Numéro de gestion de l'œuvre INP

Citer la ressource

Gaitan, Fiona, "Combler le vide entre ses mains. Étude et conservation-restauration d'un vase "zhi" chinois en alliage cuivre-plomb (XVIIe - XVIIIe siècle, Paris, musée Cernuschi), étude comparative des résistances mécaniques de deux résines acryliques Paraloid® chargée…", Médiathèque numérique de l'Inp, consulté le 14 juin 2024, https://mediatheque-numerique.inp.fr/documentation-oeuvres/memoires-diplome-restaurateurs-patrimoine/combler-vide-entre-ses-mains-etude-conservation-restauration-dun-vase-zhi-chinois-en-alliage-cuivre-plomb-xviie-xviiie-siecle-paris

Type de licence

Tous droits réservés

Conditions d'utilisation

Cette ressource constitue une œuvre protégée par les lois en vigueur sur la propriété intellectuelle, dont les producteurs sont titulaires. Aucune exploitation commerciale, reproduction, représentation, utilisation, adaptation, modification, incorporation, traduction, commercialisation, partielle ou intégrale des éléments de cette ressource ne pourra en être faite sans l’accord préalable et écrit des ayants droit, à l’exception de l’utilisation pour un usage privé sous réserve des dispositions différentes voire plus restrictives du Code de la propriété intellectuelle.