Bille en tête. Étude et conservation-restauration du Joueur de billes, sculpture en marbre de Charles-Joseph Lenoir (1876, Conservation des oeuvres d'art religieuses et civiles de la Ville de Paris), formulation d'un mortier à base de liants minéraux pou…

N° : 28719 application/pdf - 23 Mo - 289 page(s)

Description / Résumé

Ce travail de mémoire porte sur l’étude et la conservation-restauration du Joueur de billes, une sculpture en marbre de Carrare réalisée en 1876 par l’artiste Charles-Joseph Lenoir, conservée au dépôt du service de la Conservation d’Œuvres d’Art Religieuses et Civiles de la Ville de Paris. Cette sculpture, exposée depuis 1877 au Parc Monceau, a été la cible de quatre actes de vandalisme, qui, après une volonté incessante de restauration, ont conduit à sa dépose en fragments en 1978 dans un état de conservation déplorable. Le vieillissement des matériaux mis en œuvre lors de la dernière restauration, les nombreux dépôts de surface et l’état lacunaire de l’œuvre conduisent à l’instabilité structurelle et gênent à la compréhension du Joueur. Les interventions de conservation-restauration menées sur cette œuvre ont consisté à la consolidation de la structure, au nettoyage et au comblement des lacunes afin de recouvrer la lisibilité de l’œuvre. La numérisation 3D du modèle préparatoire nous a donné la possibilité d’obtenir un moule de la main dans laquelle le Joueur tient son attribut. Afin de réintégrer l’élément sur l’original, nous avons formulé un mortier à base de liants minéraux de caractéristiques se rapprochant de celles du marbre lors de l’étude technico-scientifique. Ceci nous a permis de rendre la compréhension et l’appréciation esthétique au Joueur de billes.

Résumé en langue(s) étrangère(s)

This work deals with the study and conservation-restoration of the Marbles Player, a Carrara marble sculpture created in 1876 by the artist Charles-Joseph Lenoir. This sculpture was stored in the depository dedicated to the Conservation of Religious and Civil Works of Art of the City of Paris. This sculpture, exhibited since 1877 in the Parc Monceau, has been the target of four acts of vandalism. After several conservation treatments, it was removed from the parc in 1978, in fragments and in a bad state of conservation. The ageing of the materials used during the last restoration, the numerous surface deposits and the incomplete state of the work lead to a structural instability and compromise the understanding of the Player.The conservation treatments consisted in the consolidation of the structure, a cleaning treatment and filling in the gaps in order to restore the work's readability. The 3D digitisation of the preparatory model gave us the possibility to realize a mould of the hand in which the Player holds his attribute, the marbles. In order to reintegrate this element into the original sculpture, the scientific study aimed to the formulation of a mortar made of mineral binders with characteristics similar to those of the marble We were then able to restore the signification and the aesthetic appreciation of the Marbles Player.

Auteur/artistes/intervenants

Direction scientifique ou pédagogique

Type de document

Institution(s) prêteuse(s) / Institution(s) partenaire(s)

Date de publication

Localisation

Datation

Type d'intervention

Numéro de gestion de l'œuvre INP

Citer la ressource

Camara-Lezmi, Jonathan , "Bille en tête. Étude et conservation-restauration du Joueur de billes, sculpture en marbre de Charles-Joseph Lenoir (1876, Conservation des oeuvres d'art religieuses et civiles de la Ville de Paris), formulation d'un mortier à base de liants minéraux pou…", Médiathèque numérique de l'Inp, consulté le 19 mai 2024, https://mediatheque-numerique.inp.fr/documentation-oeuvres/memoires-diplome-restaurateurs-patrimoine/bille-en-tete-etude-conservation-restauration-joueur-billes-sculpture-en-marbre-charles-joseph-lenoir-1876-conservation-oeuvres-dart

Type de licence

Tous droits réservés

Conditions d'utilisation

Cette ressource constitue une œuvre protégée par les lois en vigueur sur la propriété intellectuelle, dont les producteurs sont titulaires. Aucune exploitation commerciale, reproduction, représentation, utilisation, adaptation, modification, incorporation, traduction, commercialisation, partielle ou intégrale des éléments de cette ressource ne pourra en être faite sans l’accord préalable et écrit des ayants droit, à l’exception de l’utilisation pour un usage privé sous réserve des dispositions différentes voire plus restrictives du Code de la propriété intellectuelle.