sketchfab est désactivé. Autoriser le dépôt de cookies pour accéder au contenu.

Les patrimoines absents : Légitimité des savoirs et patrimoines absents (table ronde)

N° : 28758 audio/mpeg - 77,2 Mo - 0:53:35 (approx)

Description / Résumé

Interventions de Damien Bril, élève conservateur du patrimoine en spécialité musées à l'Institut national du patrimoine
Dominique Frère, professeur à l'Université Bretagne Sud, membre du laboratoire TEMOS (UMR 9016 du CNRS) ; Edouard de Laubrie, chargé de collections et de recherches, responsable du Pôle Agriculture et alimentation au MuCEM, Marseille ; Coralie Douat, doctorante en science politique à l'Université Paris X Nanterre, rattachée à l'Institut des Sciences Sociales du Politique et Damien Hamard, docteur en archivistique et membre associé du laboratoire TEMOS (UMR 9016 du CNRS, Université d'Angers)

A propos de la journée d'études

Cette journée d’étude sur la notion de « patrimoines absents » était organisée parles élèves conservateurs de la promotion Michelle Perrot (2022-2023), dans le cadre de leur formation à l’Institut national du patrimoine et à l’Institut National des Études Territoriales.

Les professionnels de la culture et du patrimoine sont, dans de nombreuses situations, confrontés à l’absence. A l’absence d’archives sur un sujet, d’objets ou d'œuvres attestant l’histoire d’une période ou d’une communauté, de traces témoignant d’un monument ou d’un site archéologique disparu. Peut-on interpréter ces absences ? De quelles manières ? Constituent-elles des écueils infranchissables, ou ne peuvent-elles pas, dans certains cas, être plus signifiantes encore que la présence effective de ces artéfacts ? Étudier les patrimoines absents questionne nos pratiques, nos éthiques professionnelles et nos méthodologies de recherche. Michelle Perrot, dont les travaux inspirent nos réflexions, n’a eu de cesse d’interpréter ces lacunes et d’interroger tout au long de sa carrière ce sujet de l'absence afin, dit-elle, de « faire parler les silences de l’histoire ».

Cette journée pluridisciplinaire questionnait ainsi, sous différents prismes, les multiples formes d’absence que peuvent revêtir ces patrimoines aux absences multiples. Ceux qui n’ont jamais existé, n’ont laissé aucune trace ; ceux qui furent jugés illégitimes, dérisoires ; ceux dont les vestiges ont été recouverts ou volontairement invisibilisés, effacés ; ceux dont les témoignages ont accidentellement disparu, dont les souvenirs ont été dénigrés ; ceux, encore, réputés absents car non institutionnalisés.

Citer la ressource

Douat, Coralie; Frère, Dominique; Hamard, Damien; de Laubrie, Edouard, "Les patrimoines absents : Légitimité des savoirs et patrimoines absents (table ronde)", Médiathèque numérique de l'Inp, consulté le 13 avril 2024, https://mediatheque-numerique.inp.fr/rencontres-debats/patrimoines-absents-faire-parler-silences-lhistoire/patrimoines-absents-legitimite-savoirs-patrimoines-absents-table-ronde

Type de licence

CC BY-NC-ND

Conditions d'utilisation

L'institut national du patrimoine autorise à télécharger et diffuser gratuitement ce document sans modification et dans son intégralité. Toute diffusion devra inclure le crédit suivant : CC BY-NC TITRE / AUTEUR / INP / URL

Crédit de l'image de couverture

Solignac, Lucien. Protection des monuments pendant la guerre de 1914-1918. (Titre de la série) [Photographie]. Musée Carnavalet, Histoire de Paris, Paris, Île de France, France. CC0 1.0 universel.