sketchfab est désactivé. Autoriser le dépôt de cookies pour accéder au contenu.

Les techniques de création de Madeleine Vionnet

N° : 18517 audio/mpeg - 21,6 Mo - 0:22:30 (approx)

Description / Résumé

Intervention de Betty Kirke, historienne de la mode, New York

A propos du colloque

L'institut national du patrimoine et les Arts décoratifs proposaient les 14 et 15 janvier 2010, un colloque sur le thème de la conservation et de la restauration de la Haute-Couture au travers l'exemple du projet de restauration du fonds Madeleine Vionnet.

Figure phare de la haute couture parisienne de l’entre-deux-guerres, Madeleine Vionnet (1876-1975) a bouleversé l’esthétique de la silhouette féminine. Après un apprentissage en Angleterre, puis à Paris chez les soeurs Callot et chez Jacques Doucet, elle ouvre sa maison de couture en 1912. Avant-gardiste, elle demande à ses mannequins de défiler sans corset et, dit-on, pieds nus.

Sa carrière est marquée par la recherche de liberté, à travers une parure d’un grand raffinement, proche du drapé antique, qui libère le corps pour mieux valoriser ses formes naturelles. Madeleine Vionnet a radicalement transformé la conception du vêtement, basé sur la coupe en biais, naturellement fluide. Elle est une référence incontournable pour de nombreux créateurs d’aujourd’hui, d’Azzedine Alaïa à Yohji Yamamoto.

Grâce à une donation de Madeleine Vionnet à l’Union Française des Arts et du Costume en 1952, Les Arts Décoratifs conservent le principal fonds public, avec plus de 200 robes et des archives exceptionnelles.

Auteur/artistes/intervenants

Type de document

Institution(s) prêteuse(s) / Institution(s) partenaire(s)

Date de captation

Citer la ressource

Kirke, Betty, "Les techniques de création de Madeleine Vionnet", Médiathèque numérique de l'Inp, 14 janvier 2010 (consulté le 25 juillet 2024), https://mediatheque-numerique.inp.fr/rencontres-debats/conserver-restaurer-haute-couture-lexemple-madeleine-vionnet/techniques-creation-madeleine-vionnet

Type de licence

CC BY-NC

Conditions d'utilisation

L'institut national du patrimoine autorise l’exploitation de ce document à des fins non commerciales, ainsi que la création d’œuvres dérivées, à condition qu’elles soient distribuées sous une licence identique à celle qui régit l’œuvre originale.